Commissariat Général
au Plan

Union des Comores
Unité - Solidarité - Développement
Présidence
Commissariat général au Plan
La DAD Comores

La DAD Comores

03/06/2017

L'Union des Comores s'est engagée dans un vaste chantier de restructuration et de consolidation de la gestion et de la coordination de l'aide. Le pays a adhéré en 2008 à la Déclaration de Paris et s'attèle à sa mise en œuvre structurée et il s'est doté d'une stratégie de coopération pour le développement. Dans le cadre de l'opérationnalisation du mécanisme de gestion et coordination de l'aide et, plus généralement, dans l'objectif d'améliorer l'efficacité de l'aide dans le pays, le gouvernement comorien a décidé de mettre en place un système d'information intégré sur l'aide.

C'est ainsi qu'a vu le jour la DAD Comores avec l'appui de l'Union européenne, le Programme des nations unies pour le développement et la Banque islamique de développement. C'est un système informatisé de gestion de l'information sur l'aide, accessible sur internet, et permettant une saisie des données à distance. Le système permet à chaque entité (gouvernementale ou partenaire) d'avoir un accès permanent aux données qui la concernent, via internet. Chaque entité est responsable de la mise à jour des données qui la concernent, ce qui permet d'utiliser également le système comme un outil de transparence et de responsabilité mutuelle.

L'Union des Comores est donc aujourd'hui dotée d'un outil qui permet de disposer des données standard sur les différents projets (objectif, niveau et calendrier de financement, localisation géographique, personnes et structures responsables, bailleurs, etc.), mais aussi de suivre pour chaque projet le statut des décaissements. Le système permet également de suivre l'alignement des projets et programmes sur les priorités nationales ainsi que les résultats de développement auxquels ces projets et programmes contribuent. La base de données a ainsi permis la rédaction du premier rapport sur l'aide au développement à partir des données de la DAD Comores pour la période (2013-2014) et le second rapport pour la période 2015-2016.


© Commissariat Général au Plan 2020